L'actualité amoureuse du handicap

Chargement



Rencontre handicap / Actualité du handicap

Handicap : la vidéo qui fait le buzz à Lyon - via Metronews

2015-07-02 17:28:38.408

Promouvoir Lyon et la cause du handicap, tel est le défi lancé par Julien, l’un des 19 participants au concours lancé par Only Lyon, visant à présenter la ville de façon décalée aux visiteurs étrangers.
"Cela fait trois ans que mon frère est en fauteuil roulant. Depuis, mon combat, c'est de sensibiliser les gens de façon positive à la cause des personnes à mobilité réduite", explique Julien. C'est pourquoi il a décidé de participer au concours lancé par Only Lyon pour faire la promotion de la ville auprès des touristes étrangers.

La vidéo de Julien, "Velovely Lyon", retrace le parcours de deux frères qui viennent visiter Lyon le temps d’un week-end.
La particularité de cette visite : l’un d'eux, atteint de myopathie, se déplace en fauteuil.

Ville accessible

"A leur arrivée à l’office du tourisme, ils ont le droit à un guide touristique attitré, Vélol, un Vélo’v humanisé, avec des yeux et une bouche", précise Julien. Sur une musique entraînante que Julien a samplé lui-même, le participant a voulu montrer comment la ville est accessible dans de nombreux espaces :
les berges, les parcs, les transports en commun.

A la fin, Velol tombe amoureux de Vélola, le Vélo’v d’une amie que les deux frères rejoignent à Fourvière. "On a voulu montrer le côté romantique de Lyon d’où le slogan Lovely, dérivée de la campagne Only Lyon."
Déjà 4000 vues

Julien et son frère Rudy voudraient bien remporter ce concours organisé par Only Lyon, la marque de promotion de la ville. Trois catégories sont possibles : le nombre de vues sur You Tube, le nombre de j’aime sur Facebook et un prix du jury. Pour l’instant, ils en sont à 4000 vues, le premier atteint 11 211. Le concours s’arrête le 17 décembre à midi.

"Si la vidéo reçoit un prix, elle sera reprise dans le site de promotion de la ville, ce serait formidable", confie Julien. Velovely Lyon a déjà reçu le soutien d’une personnalité lyonnaise : Liane Foly.

Velovely Lyon sur Youtube.

Source : http://www.metronews.fr/lyon/handicap-la-video-qui-fait-le-buzz-a-lyon/mllj!ewfyanhdZfTNA/
Retour sur Rencontre-Handicap

Un roman sur l'assistance sexuelle aux personnes handicapées - 30/10/2014 - partie 11 - via Vivre FM

2015-03-27 13:05:58.714

S.P. : Pour bien qu'on comprenne, il faut un certain équilibre psychique, un équilibre psychique de ceux qui proposent leurs services en tant qu'assistants sexuels. Finalement, la dérive peut être rapide à se dire : qui va être assistant sexuel ?

P.P. : Voila, alors comme je l'ai souvent dit, les personnes qui sont dans des motivations qui sont dites agressives, ils n'ont aucun intérêt à s'exposer en disant voila je suis assistant sexuel, je suis relié à une association. Ils ont intérêt plutôt à être dans l'ombre, parce que c'est dans l'ombre qu'on peut commettre des crimes. Il n'y a vraiment aucun intérêt à s'exposer, c'est un très grand risque.

C.B. : Un personnage du livre qui m'a frappé : une directrice adjointe d'un foyer de vie. L'importance du directeur d'établissement est précisée lorsque des adultes handicapés habitent dans un établissement en permanence et qu'ils ont des besoins sexuels. Cette directrice montre ses réticences, comme on peut en avoir, un peu ou beaucoup.
Est-ce que vous savez, vous, si les responsables d'établissement sont plutôt ouverts sur la question, aujourd'hui, à l'heure où on se parle ?

P.P. : Alors aujourd'hui, c'est très variable : beaucoup sont ouverts, mais sont effectivement bloqués par l'interdit de la Loi, qui interdit d'être l'intermédiaire. Mais les choses évoluent malgré tout donc il y a des choses très différentes. Donc en ce moment, il n'y a pas longtemps j'ai favorisé la rencontre entre un résident de l'établissement d'adulte et une accompagnante sexuelle à la demande de la psychologue qui suivait le résident, avec l'accord du chef de service et de la directrice. Un établissement important. Donc vous voyez il y a des choses qui évoluent les gens sont prêts à s'engager quand même. Mais dans d'autres lieux, on va être sur un blocage total.

Source : http://www.vivrefm.com/podcasts/fiche/8655/un-roman-sur-l-assistance-sexuelle-aux-personnes-handicapees

Retour sur Rencontre-Handicap

Un roman sur l'assistance sexuelle aux personnes handicapées - 30/10/2014 - partie 10 - via Vivre FM

2015-03-16 14:51:45.102

P.P. : Alors voilà : Delphine, dans mon roman, c'est surtout une amie d'Emilie qui elle est assistante sexuelle. Elle comprend l'intérêt de la démarche, en tous cas il y a cette dimension là. Parmis tous les critères que nous donnons, et que nous demandons aux candidats, c'est d'en avoir parlé à leur conjoint(e), comapagnon car c'est évident que c'est presque un engagement de couplement à ce moment là.
Il faut l'accord de l'autre, c'est un engagement qui est quand même singulier.

C.B. : Ca peut aider, ou justement freiner, d'être en couple ?

P.P. : Souvent ça peut aider. La personne doit être riche de sa sexualité. Alors on ne va pas accepter une personne qui a ses difficultés, qui a ses frustrations. Il faut qu'elle soit riche de sa sexualité, en couple ou non. Je vois dans le groupe de formation, il y a un homme qui est en couple avec la même femme depuis 40 ans, donc vous voyez la stabilité. D'autres qui ont été divorcés, qui peuvent avoir un couple différent, un peu plus ouvert peut-être moins figé en terme de sexualité.

Retour sur Rencontre-Handicap

Un roman sur l'assistance sexuelle aux personnes handicapées - 30/10/2014 - partie 9 - via Vivre FM

2015-02-10 14:59:16.091

C.B. : Vivre d'amour, vous allez forcément aimer. Notre rendez-vous du jeudi est consacré à l'amour, aux rencontres, à la sexualité avec la psychologue Sabrina Philippe. Sabrina va répondre à vos questions, internet et Facebook dans quelques instants. Pascal Prayez est notre invité : Non assistance sexuelle à personne en danger, c'est votre livre. Vous êtes psychologue clinicien et formateur. On parle de l'assistance sexuelle aux personnes handicapées. On parle d'ailleurs souvent des assistantes, au fémnin. Alors est-ce qu'il y a des assistants au masculin ?

P.P. : Alors oui, il y a des assistants au masculin, les demandes sont effectivement, plus masculines, en direction d'assistantes ou d'accompagnantes, ça on ne va pas le nier. Mais il y aussi des femmes, à le demander, un peu plus qu'avant. Donc dans chaque groupe de formation, il y a aussi un groupe d'hommes, qui offrent aussi leurs services. Il y a plusieurs choses : il y a la demande des femmes, il peut aussi y avoir des demandes d'hommes, orientées de manière homosexuelle. De même pour les femmes. On essaye aussi, dans le cadre de l'accompagnement sexuel, de répondre à la demande spécifique d'orientation selon les situations. Donc il y a aussi des hommes, qui sont assistants, ou accompagnants sexuels.

C.B. : Alors je rappelle que le livre que vous proposez est un roman, inspiré de faits réels avec des personnages qui vivent des situation vraiment concrètes, parce que ça aide beaucoup de savoir, pour les personnes qui nous écoutent, comment ça se passe. Et les assistants sexuels, on le découvre dans le livre, les assistantes ou assistants sont parfois mariés et en couple. Il y a la question de la jalousie qui est traitée je crois à travers le personnage de Delphine. Delphine veut s'impliquer, son compagnon accepte mais il y a des réserves quand même. C'est un petit peu délicat parfois.

Source : http://www.vivrefm.com/podcasts/fiche/8655/un-roman-sur-l-assistance-sexuelle-aux-personnes-handicapees

Retour sur Rencontre-Handicap

Page précédente     Page(s) : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 ... 134    Page suivante